• A Vitesse grand V [Nous effaçons les scènes du crime. '.' ]


    Mercredi 29 Juillet 2015 à 14:37
    eeeeee

    Kakeru :

    Je criais parfois sans m'en rendre compte, la vie devait être rose pour cette fille. Tant qu'il y avait l'amour, il n'y avait pas de problème, hein ?

    "Je sais qu'il m'aime !! Et pour mes propres sentiments, je sais pas ! Et cet idiot tombé dans la javel m'a dépucelé alors que j'étais bourré... Même s'il m'aimait, il aurait dû m'arrêter, hein ?!"

    J'avais parfois vraiment l'impression qu'il craquait sur mon physique...

    Mercredi 29 Juillet 2015 à 16:59
    Macchan de la Lune

    Junko :

    '' J'ai l'impression que ce garçon t'aime vraiment pour toi. Il semble être vraiment amoureux de toi, mais avoir de la difficulté à scander qu'il est homosexuel. C'est peut-être pour ça qu'il n'a pas pu résister à cet appel, pendant que tu étais saoul. ''

    Je lui souriais doucement. Parfois il semblait s'emporter... J'avais peur de ne pas être à la hauteur pour le consoler... Mais je faisais de mon mieux. Voilà pourquoi il faut toujours faire de son mieux pour régler ses problèmes. Ce garçon, je pense qu'il doit aussi se sentir mal de ce qu'il a fait. Si je pouvais te donner un conseil, ce serait d'essayer d'en parler avec lui... Même si c'est compliqué ''

    Téléphone de Kakeru :

    Message d'Alaric.

    J'ai besoin qu'on se parle. J'ai fait le con.
    Je suis désoler de tout ce que j'ai pu faire... Je suis beaucoup trop impulsif. Si tu voulais me laisser
    tomber... Alors je ne pourrais pas aller à l'encontre de tes sentiments..

    En plus l'amour entre garçon c'est étrange n'est-ce pas? Je devrais laisser tomber,
    c'est moi qui suit idiot.

    Vendredi 14 Août 2015 à 19:15
    eeeeee

    Kakeru :

    En parler avec lui... Je ne ferais que le blesser, même si ce conseil semblait bon. Mais j'avais l'impression qu'elle essayait vraiment de le défendre. Je n'aimais pas avoir la pression sur moi, avoir les cartes en main. Je n'étais pas entreprenant.

    "... Je ne pourrais même plus le voir pareil... Moi qui avais quelques sentiments pour lui, je ne sais plus quoi penser..."

    Les garçons allaient toujours vite. Or, ce n'était pas mon cas, au contraire. J'étais très mal à l'aise d'avoir fait des choses aussi marquantes, pour une première fois, bourré avec mon ami.

    Je sentis mon téléphone vibrer. Je le saisis et lus le message d'Alaric. Tout ce que je trouvais à répondre à ça, c'était :

    Je pensais pourtant que quand on aimait quelqu'un, on se fichait de son sexe mais apparemment ce n'est pas le cas...

    J'envoyai le message, mais je le poursuivis avec un deuxième.

    Je suis écoeuré... que ma première fois se fasse dans de telles conditions et aussi vite. C'est tout.

    J'adressai un second regard déprimant à la rousse qui venait pour m'aider...

     

    Lundi 17 Août 2015 à 02:08
    Macchan de la Lune

    Junko :

    Je voyais qu'il était en colère contre ce garçon trop impulsif, mais en même temps il ne cessait de douter. En le voyant prendre son cellulaire pour envoyer un message, je me suis immédiatement dit que c'était Alaric. Même après quelques minutes, aucune réponses ne se firent voir. Je fixais calmement mes genoux.

    '' Ma mère m'a toujours dit que les gens devaient suivre leur instinct, car c'est la première intuition qui est la plus sincère, pas c'elle qu'on projette après avoir longuement penser.... ''

    Je regardais toujours mes genoux en souriant, marquant un long et doux silence, puis détournais le regard vers Kakeru.

    '' Alors suis ton coeur pour ne pas avoir de regrets plus tard. C'est en faisant ceci que la vie nous chérira, en suivant son instinct, ses sentiments, sa personnalité. ''

    C'était maintenant à lui de décider, je ne pouvais que le conseiller, je ne peux pas prendre un choix pour une autre personne.

    '' J'espère avoir bien pu te conseiller Udemaki-san. Je te souhaite que ton coeur te guide à la meilleure place pour toi. '' Poursuivais-je en lui lançant à nouveau un sourire.

    Samedi 5 Septembre 2015 à 21:30
    eeeeee

    Kakeru :

    Elle me conseillait, mais j'avais l'impression que cela m'enfonçait encore plus. Je me posais maintenant encore plus de questions.

    "Je me sens beaucoup trop mal d'avoir fait ça... Je suis gay, et c'est pour ça que je suis aussi sensible qu'une fille, j'y peux rien, c'est juste que tout est allé trop vite."

    Je n'aurais jamais dû lui dire d'aimer les garçons. Même si c'était une impulsion, aussi sincère fut-elle, je n'avais pas apprécié le fait qu'il se jette sur moi dès que j'étais bourré.

    Dimanche 6 Septembre 2015 à 17:25
    Macchan de la Lune

    Junko :

    '' Il n'y a pas de problème à être homosexuel. ''

    Je disais ceci avec la plus grande sincérité dont j'étais capable de projeter. Je le pensais vraiment, les gens sont libres d'être comme ils sont.

    Je commençais à sentir qu'il s'ouvrait un peu plus à moi, qu'il parlait sans vraiment se retenir. Mais en même temps j'avais confiance que j'étais un peu insistante de m'avoir jetée sur lui en le voyant triste...

    Cependant, je ne pouvais pas le laisser seul.

    '' Je comprend que ceci t'aies ébranlé, c'est allé vite tout ça. Je pense que si ça aurait été moi j'aurais réagis de la même façon... Ce n'est pas de ta faute Udemaki-san, tu ne pouvais pas savoir... ''

    Je le regardais doucement, en parlant lentement, j'étais prête à lui poser une question pour le faire réfléchir encore plus :

    '' Arriveras-tu à surmonter cela à ta façon?... C'est toi qui décide de l'issu de cette situation.''

    Je me levais calmement en tapotant ma jupe salie par le sol où j'étais assise. J'effectuais une légère courbette vis à vis du garçon, en lui souriant.

    '' Si jamais tu souhaites me parler c'est quand tu veux, je suis souvent au bureau du conseil des élèves, car je suis leur secrétaire. N'hésite pas. ''

    Dimanche 6 Septembre 2015 à 17:32
    eeeeee

    Kakeru :

    Mouais... L'abruti d'albinos ne répondait pas en plus. J'étais toujours dans le doute.

    "Je verrai... Merci..."

    Je n'avais aucun problème avec Alaric. Simplement, il m'aimait à mes yeux d'une manière rapide et superficielle, ce que je n'aimais pas. Nous n'aurions peut-être pas dû nous rencontrer. Il était au final plus superficiel que je ne le pensais...

    Dimanche 6 Septembre 2015 à 18:00
    Macchan de la Lune

    Junko :

    Je repartais par la suite. J’espérais tant avoir pu l'aider, au moins avoir allégé le poids qu'il portait sur les épaules. Lui qui semblait si triste, lui qui semblait si troublé, si en colère.

    Je prenais la porte du toit pour atteindre le couloir et disparaissais au fur et à mesure que mes pas m'éloignaient de ce lieu où régnait le malheur.

    Message d'Alaric :

    ...
    Je ne sais plus.

    Mais je pense que j'ai un peu exagéré. Je suis beaucoup trop impulsif. J'ai même pas appris à te connaître de fond en comble avant de poser... ce geste.

    Je suis le seul fautif.
    Je ne suis pas excusable.

    Je pensais avoir eu le coup de foudre, mais apparemment la vie ne fonctionne pas comme ça.

    Dimanche 6 Septembre 2015 à 18:11
    eeeeee

    Kakeru :

    Je me sentais pas bien. Je devrais rentrer chez moi... ça me donnait la nausée, je me sentais tellement mal.
    Je saisis mon téléphone et lus le message.

    Et ça me rendit encore plus triste.
    Que pouvais-je répondre à ça ? J'allais laisser partir le seul garçon qui avait été gentil avec moi ?
    Le seul garçon qui avait été gentil avec moi, ben il m'avait enlevé une chose à laquelle je tenais...

    Alors... C'est fini ?
    Je vais te haïr si on termine comme ça.

    Mais que pouvait-il réparer ? Le mal était fait... J'envoyai ce message.

    Dimanche 6 Septembre 2015 à 18:24
    Macchan de la Lune

    Alaric :

    J'étais assis sur un banc, je regardais le ciel en attendant la réponse de Kakeru. Je ne comprenais pas pourquoi, mais j'étais vraiment dévasté.

    J'avais agis comme un vrai con. Lorsque je reçu le dernier message de ce garçon avec qui j'avais été encore une fois trop impulsif, je ne pu m'empêcher de voir couler une larme sur le long de ma joue. C'était rare que mes émotions sortaient de cette façon.

    Je ne voulais pas que ça se termine. Même si je me trouvais idiot d'aimer un garçon, en plus aussi fortement et peut-être d'une façon '' superficielle''.

    Je ne savais pas pourquoi j'étais fou de lui. Ce n'était pas comme si je le connaissais beaucoup. Mais il m'avait séduit. Si rapidement. Je m'en voulais d'avoir fait ceci. Je m'en voulais comme la mort.

    Ce n'est pas ce que je voulais. Mais je suppose que tu ne peux pas m'aimer après ce que j'ai fait.
    Et après tout... Je suis beaucoup trop superficiel pour toi.

    Si je suis trop impatient, alors je ne peux pas aimer.
    Donc dans le fond, je suppose que je ne t'aime pas.
    C'était une illusion.

    J'envoyais le message, en supposant qu'il n'allait point répondre.
    Je l'aimais, mais mon amour n'était peut-être pas profond. Est-ce que le coup de foudre existe vraiment?... Non, surement pas.




    Vous devez être membre pour poster un message.