• Il faudrait peut-être s'expliquer un jour ? [Kotomi, Shido]


    Vendredi 12 Juin 2015 à 21:18
    eeeeee

    Kotomi :

    Voilà quelques semaines que nos conversations, à Shido et moi, se limitaient au travail du conseil des élèves ou au politesses quotidiennes. Je déprimais presque, j'avais l'impression que notre lien était maigre, flou, que rien n'était net. Alors qu'après cet "acte" j'étais la fille la plus heureuse au monde, je déprimais désormais. Pire, je ne m'étais jamais sentie aussi seule étant donné que Shido était mon seul et mon meilleur ami...

    Pianotant sur le clavier de mon ordinateur, j'entendais Shido rentrer dans la salle pour comme à son habitude déballer des montagnes de chemises afin de tamponner des documents. Sentant qu'il me regardait, je fis timidement de même. Il reporta très vite son regard sur ses documents.

    Il y eut un long, long silence. Je me sentais oppressée. Je n'avais qu'une envie : fuir. Respirer. Chanter. Je n'hésitai pas plus, sinon, je savais que je pourrais m'évanouir de peur. Sans dire un mot à celui que j'aimais tant, je quittai le bureau sur lequel j'étais pour rentrer dans ma salle personnelle sans oublier de fermer la porte.

    Le piano que j'avais installé ici, je m'y installai et laissai mes doigts pianoter, sans même commencer par le début de la mélodie, jouant juste le moment que j'aimais dans la chanson, celui où je savais que j'allais me mettre à chanter toute seule.

    "I'm bulletproof, nothing to lose... Fire away, fire away... Ricochet, you take your aim... Fire away, fire away..."

    Je sentais déjà la paix monter en moi... Chanter et jouer me calmait, vraiment.

    Shido :

    Kotomi était rentrée dans sa salle, j'étais préoccupé et je ne pouvais pas continuer à régler ces dossiers sur ce son de piano qui provenait de sa salle.

    "You shoot me down, but I won't fall.... I'm titanium... You shoot me down but, I won't fall.. I'm titanium !"

    Je crois que cette chanson s'appelait Titanium... Et c'était une très belle chanson, je ne voulais pas l'interrompre : nous devions nous expliquer pour la dernière fois.

    Et j'avais peur, peur parce que je voulais encore faire durer ce lien spécial entre nous, peur parce que je ne voulais pas avoir à lui confier mes vrais sentiments pour s'expliquer... Ouais, je n'étais qu'un lâche. Un lâche qui ne savait pas ce qu'il voulait...

    Je ne m'étais même pas rendu compte que j'étais derrière la porte à écouter Titanium et je me pris immédiatement cette lourde porte dans la tête.

    "Shido on doit parler..."

    Et je savais précisément de quoi elle voulait parler. On s'installa tous deux sur le canapé de la salle, sans regarder l'autre, sans promener son regard nulle part. Je conclus qu'en tant qu'homme, je devais arrêter de la laisser toujours tout faire en première et agir plus simplement.

    "Kotomi, la dernière fois... Heum... M-merci..."

    Non mais qu'est-ce que je disais ?! "Merci" ? C'était quoi cette merde ! J'étais censé m'excuser et elle allait me prendre pour un gros pervers. C'en était fini de moi.... Mais contre toute attente, elle rit.

    "Merci à toi aussi, euh, je... je n'avais pas l'intention de... de faire ça..."

    Elle était aussi rouge qu'une écrevisse, on aurait même dit qu'elle allait pleurer...

    "Je veux juste qu'on s'amuse comme avant, qu'on reste ensemble..." Elle reprit.

    "C'est aussi ce que je veux." Répondis-je vivement.

    Sans trop penser, je me rapprochai de Kotomi et passai mes bras autour d'elle pour la serrer tendrement contre moi. profiter de son parfum fruité et du simple fait de l'avoir si près de moi... Je caressais ses cheveux. Kotomi était vraiment ma princesse.




    Vous devez être membre pour poster un message.